L’histoire de Trésya

De la finance à la couture
Christine-Trésya Bellocq : diplômée de Sciences Po Eco Fi, après 12 ans à des postes de responsable financière pour de très grandes entreprises, j’allie mon expérience à ma passion de la mode pour créer la nouvelle silhouette des femmes dirigeantes : O.création est née.

 

Petit jeu des questions – réponses
Quelle est mon histoire ?

J’ai fait carrière dans la finance pendant de longues années, qu’est-ce qui m’a poussé à quitter ce milieu pour me lancer dans la conception et la fabrication de vêtements sur-mesure ?

Depuis toute petite, j’ai voulu faire de la couture. Enfant, je ne jouais pas à la poupée mais je créais des collections dans des chutes de tissus et je faisais défiler mes poupées. A l’adolescence et dans les années qui ont suivi, j’ai commencé à me faire mes propres vêtements, d’abord en partant de patrons existants puis en créant mes modèles.
D’un autre côté, j’ai grandi dans un milieu où il fallait faire des études supérieures, mieux encore des études scientifiques ! Je ne peux pas dire qu’on m’ait interdit de faire de la couture, c’était juste inenvisageable.
Il m’a fallu quelques années pour comprendre que je pouvais faire de mon rêve une réalité.

A qui s’adressent mes confections ?

Même pour moi, c’est longtemps resté une question. Quand j’ai créé mon entreprise, j’aurais voulu coudre, créer des vêtements, pour toutes les femmes. Economiquement, c’était parfaitement illusoire, et mes années de finances ne m’ont pas protégé de cette illusion ! Il y a 2/3 ans, j’ai compris qu’en « réconciliant » toutes les parties de ma vie – études, expériences professionnelles, rêves – je pouvais développer un modèle économique viable. De là, ma clientèle s’est imposée d’elle même : les femmes dirigeantes au sens large, et celles qui veulent le devenir, quelque soit le domaine – entreprises privées, professions libérales, haute fonction publique…

Qu’est-ce que j’apporte de plus qu’une autre styliste/couturière ?

Comme je le disais précédemment, mon parcours de vie est mon meilleur atout. Je m’adresse à une clientèle qui a des besoins bien spécifiques, parce qu’elle évolue dans un milieu très codifié, où on ne pardonne pas la moindre erreur et dans lequel, on peut le regretter mais c’est une réalité, « l’habit fait le moine ». Hors, ce milieu, je le connais. J’ai fait le même type d’études, le même type de métier que mes clientes. Je parle le même langage, je maîtrise les codes qu’elles ont à respecter. Je peux donc leur apporter la réponse la plus adaptée à leurs besoins, avec un plus : leur permettre, à travers le sur-mesure, d’exprimer leur personnalité, leur féminité, et quand elles le souhaitent, leurs rêves ! le tout dans un cadre créé pour elle, où elles peuvent, pour un temps, « oublier » leur quotidien.

Avec un peu de recul, est-ce que je pense avoir fait le bon choix ?

Sans aucun doute, oui, oui et encore oui ! Mon entreprise existe depuis 2004. Ca a été un parcours semé d’embûches; ça l’est encore parfois. Néanmoins, pas un seul jour, je n’ai regretté mon choix. J’aime ce que je fais, sans réserve. Je ne sais pas si c’est un plus que j’apporte à mes clientes, mais je sais qu’elles en sont conscientes. Je me souviens de la réflexion d’une de mes clientes, alors que je travaillais à la réalisation d’un des ses tailleurs : « Voilà, je sais que c’est le bon choix, vos yeux brillent ». C’est un fait, j’ai autant de bonheur à créer un vêtement que mes clientes à le porter.

Et aujourd’hui, Trésya

Trésya est la dernière étape – à ce jour ! Elle est le résultat des années passées avec O.création à expérimenter mon processus créatif, à connaître le plus finement possible les besoins et les souhaits de ma clientèle, à découvrir les limites – et mes solutions – des modèles existants. Et elle porte mon prénom : j’incarne la marque pour mieux servir mes clientes.

La mode féminine s’inscrit aujourd’hui dans une diversité d’offres :

  • le prêt-à-porter, et la possibilité de l’adapter grâce à la petite mesure (retouches),
  • la haute couture, et ses déclinaisons dans le prêt-à-porter de luxe,
  • la demi-mesure,
  • et le sur-mesure.

Créativité et innovation constituent le cœur et l’âme de Trésya :

Dans un processus créatif et innovant : le choix d’un vêtement répond à de nombreuses questions – ce que nous voulons ressentir, l’impression que nous allons ou voulons donner, l’image que nous voulons projeter…
A l’écoute de ces ressentis exprimés par ses clientes, Trésya sélectionne des mots-clés.
Grâce à une application dédiée, ces mots-clés sont associés à la banque d’images Getty : nature, arts, architecture… sont alors une source d’inspiration infinie pour moi.

Chaque saison donne naissance à une collection, créée selon ce processus créatif. Pour le printemps et l’été 2017, Trésya vous propose Blossom, qui reflétera la plénitude annoncée de vos projets.

Un dialogue intime se noue avec sa cliente et donne naissance à un modèle unique qui définit le style de la cliente.

Grande mesure : le sur-mesure pour le quotidien professionnel des femmes, dans le respect des règles de l’art du tailleur, en tenant compte des codes de l’environnement de travail et surtout des souhaits des clientes.

Création de son style : le sur-mesure créé pour le corps de chaque femme et un modèle unique pour répondre aux besoins et envies de chaque cliente
Parce-que le vêtement est bien plus que l’artifice qui cache la nudité. Il est une « seconde peau » qui s’offre à son propre regard et à celui des autres.

Pour parfaire cette co-création, Trésya propose une expérience sensorielle hors du quotidien. Au sein de l’environnement professionnel de ses clientes ou à leur domicile, un espace leur est entièrement dédié. A l’écart du temps et du rythme de tous les jours, elles entrent dans un univers à part : la cabine-tailleur de Trésya.

Au cœur d’un écrin de tissus, parce-que le tissu est une matière vivante.
En fonction de sa composition et de son tissage, son toucher et sa couleur ont une qualité particulière. En mouvement, il prend la lumière en créant des reflets multiples, un son unique, froissement, glissement…
Des sources d’inspiration pour le choix des couleurs, de la coupe, des embellissements.
Un espace hors du temps pour la création de son style.